Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 16:00

J'ai parlé de la BO d'Indigènes, alors j'ai eu envie de retourner dans le désert et je me suis souvenue du Dernier vol.

Le film est sorti l'an dernier, le 16 décembre.

Réalisation : Karim Dridi

En 1933, l'aviatrice Marie Vallières de Beaumont apprend que son fiancé s'est écrasé dans le Sahara. L'aventurier tentait la traversée Londres/Le Cap en avion. Elle se rend dans le désert pour le retrouver, les soldats français l'accueillent mais refusent de l'aider. Finalement Antoine Chauvet, révolté contre le comportement de ses supérieurs face aux populations locales décide de partir avec elle. Marie sait qu'ils ne retrouveront jamais l'avion mais elle doit tout tenter et tenir sa promesse... 

 

 

Les critiques ont plutôt mal accueilli ce film, un long-métrage à l'état brut. Pour eux ce n'est qu'une absence (cf l'absence de l'aviateur disparu...), si l'on voulait inverser la critique, on pourrait parler d'un silence.

 

Je n'ai pas apprécié les premières minutes qui m'ont parues bien longues, on s'accroche alors jusqu'à la fin en attendant un élément déclencheur, une action qui vous réveillera de votre torpeur. C'est une erreur, si vous suivez ce raisonnement la fin du film vous décevra au plus haut point.

 

Mais à la fin j'ai réalisé que je m'étais coupée du monde pendant plus d'une heure, que le désert m'avait totalement enveloppée. Ce film est un genre inhabituel au cinéma, si rare qu'on ne peut pas l''apprécier immédiatement. Mais sa simplicité extrême, son montage absent ne le rendent pas inintéressant. Petite déception au niveau des dialogues... ce n'est effectivement pas la spécialité française !

 

 

A savoir : - c'est issu d'une histoire vraie

                  - les deux personnages principaux sont joués par Marion Cotillard et Guillaume Canet.

                  - Toutefois, n'attendez-pas une histoire d'amour... (certains auraient tendance à croire que le duo est le seul atoût du film, certes je n'ai retenu que leurs deux personnages mais le jugement me semble un peu trop catégorique)

 

Dans une interview Guillaume Canet raconte qu'il préfère les regards aux actions, aux baisers. C'est plus fort, plus subtile.  

 

Un réalisateur a dit qu'un scénariste devait poser des questions au lieu de donner des réponses. C'est le genre de film dont on ne sait pas quoi penser. En général si je suis perplexe à la fin du film, que l'ambiance ne me quitte pas avant plusieurs heures et que la BO (sans forcément être exceptionnelle) m'évoque encore quelque chose quelques mois plus tard...c'est un bon film. (CQFD)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Street smart with heart
  • : Parce qu'être sériephile n'est pas une maladie, il faut en parler. >Critiques séries mais aussi cinéma. Musique, actualité... Stay tuned on Street smart with heart ! Je vous attends pour me contredire...ou pas !
  • Contact

Recherche

A la une sur Twitter

La critique est dans la boîte

http://cineclap.free.fr/match-point/match-point-a01.jpg  http://www.surfutile.org/images/the.truman.show.jpg
  http://www.magazine-audio.com/images/cinema/milliondollarbaby.jpg   http://www.cinemapassion.com/lesaffiches/La_jeune_fille_a_la_perle-20110106125047.jpg
  http://adcn.org/v2/wp-content/uploads/2009/11/pulp_fiction.jpg   http://www.festival-augenblick.fr/IMG/jpg/dasfremdeInmir_poster01.jpg
   

Côté séries...

 

http://www.telemoche.fr/wp-content/uploads/2009/11/monk.jpg http://images.doctissimo.fr/cinema-television/photo/hd/1587878158/vampire-diaries/default-14124694cd3.jpg
http://s.excessif.com/mmdia/i/97/4/merlin-saison-2-4809974adbrk.jpg?v=1 http://www.journaldugamer.com/files/2009/09/true-blood-affiche-min1.jpg
http://www.ncisfr.net/DVD/ncis_saison2_f.jpg

http://www.beaute-et-maquillage.com/wp-content/uploads/2010/05/90210.jpg


Street smart with heart- Tous droits réservés.

Les textes appartiennent à leur auteur et ne peuvent être reproduits sans son accord préalable.

Les photos et les images appartiennent à leurs auteurs et sont utilisées à titre illustratif et/ou informatif.