Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 19:26

Merlin

Je pense que les scénaristes ont décidé  de nous apporter en même temps deux versions de Merlin. Effectivement, Gaius correspond au Merlin de la légende.  Rappelons que dans les oeuvres médiévales il est le conseiller d'Uther Pendragon, comme gaius. Ainsi la figure mythique est divisée dans la série en deux personnages : la version sage et expérimentée et la version du jeune Merlin. Sur un intervalle de quelques années, il aurait été difficile de montrer les deux en même temps, ce choix n'est donc pas mauvais. Gaius est donc une part du futur Merlin, il est son guide et lui inculque des valeurs morales, une éthique de la magie mais il constitue aussi sa famille.

 

De plus Merlin étant censé être le fils du diable et d'une jeune vierge, il aurait hérité d'elle la bonté et aurait naturellement décidé d'utiliser ses pouvoirs pour le bien. Il donc grandi avec elle et on raconte que très jeune il lui a sauvé la vie.   Dans la série on remarque la profonde tendresse qui unit la mère et le fils, il lui sauve la vie plusieurs fois.

 

[Je trouve toujours les acteurs excellents]

 

Le triangle amoureux Lancelot, Arthur, Cuenèvre est bien introduit. Il est rendu assez complexe car les deux amours sembles réels et pofonds.

 

Lancelot : dans la légende c'est un chevalier errant, courageux qui peine à trouver sa place dans la société. De même dans la série.

Le chevalier errant parcout le monde en quête d'aventure, il cherche principalement le merveilleux c'est-à-dire l'altérité. Il est donc empli de contradictions intérieures qu'il tente de résoudre.

Ca colle encore avec la série...

(Lancelot sera détourné de la quête du Graal par son amour pour Guenièvre)

 

Guenièvre : Dans la série elle devient servante alors qu'elle devrait être la fille de Léodagan de Carmélides. Cet écart considérable est contestable. Cela insiste sur la simplicité du personnage qui prendra confiance en elle au fil des saisons. Il est ainsi facile de représenter son évolution.

 

Ce qui est déjà présent : sa pureté, sa beauté, l'admiration qu'elle suscite (Guenevièvre signifie blanche, ce que l'actrice fait étonnament bien paraître !) Elle est l'objet de l'amour, elle n'appartient pas au monde magique. Ce personnage simple ne comprend pas forcément le merveilleux mais elle est profondément généreuse.

 

Ce qui n'apparaît pas : la facette du personnage que l'on voit dans quelques textes médiévaux (par exemple les lais de Marie de France avec Lanval) un peu prétentieuse, qui abuse de son pouvoir. Cependant cela rejoint le fait qu'elle ne peut pas comprendre la magie.

 

Arthur : le personnage correspond bien au roi pacificateur, bon et juste tel qu'on le connaît. Mais en tant que meilleur chevalier du royaume, qui aime la chasse et n'hésite pas à tuer une licorne on retrouve aussi la première figure d'Arthur celle qui a peut-être eu un fondement hsitorique : un roi guerrier.

Si l'on ajoute le manque d'humilité du personnage qui semble très cohérent (Arthur sera guidé et rendu meilleur par Merlin) on obtient une bonne fidélité aux mythes.

Il existe bien un secret de sa naissance. Wikipedia :

Pendragon en lutte contre les Saxons aurait convoité la femme du duc de Cornouailles : Igerne. Bien que celle-ci soit mise en sûreté au château de Tintagel, Uther la rejoint une nuit, ayant pris les traits de son mari grâce à la magie de Merlin ; de cette rencontre naîtra Arthur.

Uther : il a toujours été décrit comme tyrnannique. Dans la série, il nous arrive de le comprendre, voir de le trouver symathique (je reste persuadée de son affection pour Arthur, lorsqu'il le croît mort il ne pleure pas son héritier mais son fils), mais évidemment on le déteste quand il persécute les sorciers. Comme Merlin, il nous arrive de vouloir sa mort mais il faudra attendre encore quelques épisodes, le temps qu'Arthur évolue. La haine d'uther est motivée par la peur et la colère qu'il a ressenti après le décès de sa femme.

Morgane et Morgause :

 Les deux soeurs sont souvent confondues dans les légendes. Morgause est la demi-soeur d'Arthur. (issue du précédent mariage de sa mère) Dans certaines légendes elle est la mère de Mordred, parfois il s'agit de Morgane.  Cela fait partie des éléments modifés. Morgane et Mordred ont toutefois une relation très forte, fusionnelle dans la série. Les deux soeurs sont les ennemies d'Arthur.

Dans la saison 3 (spoilers) on apprend qu'Uther est le père de Morgane. Elle aurait été conçue pendant l'absence du mari de Vivianne, sa mère. Cela correspond à peu près à l'histoire d'Arthur dans la légende !

 

Mordred : Il a toujours le statut d'ennemi d'Arthur mais dans certaines légendes il est son fils caché. En effet il serait issu d'une liaison incestueuse entre Arthur et Morgane. Relation qui ferait écho à la naissance d'Arthur...

 

La temporalité :

Pas d'époque précise, la légende arthurienne "flotte dans le temps sans attaches". (cf Moyen Age et fantasmagorie), ça l'élève au rang de mythe. Selon les croyances celtes, les êtres magiques ont mené une bataille contre les hommes et l'ont perdue, ils se sont  alors réfugiés sous la terre. La magie cotoie les hommes et l'eau est un lieu de passage entre les mondes. L'île d'Avallon pouvait symboliser la mort, on s'y rendait avec une barque parmi les brumes. Le vieil irlandais imrama (navigation) désigne les textes contant les voyages sur les eaux.

Des druides au dragon sous terre, à la mystérieuse île enveloppée de brume (où l'on trouve encore le culte ancien, un pouvoir de vie ou de mort...) on trouve dans la série de la BBC un écho de textes médiévaux, de croyances celtiques, d'histoires fantastiques et de légendes merveilleuses.

Etant bien évident que ces histoires, si elles peuvent avoir quelques sources historiques sont avant tout une invitation au rêve, un voyage vers un autre monde, les critiques quant à la fidélité au mythe ne me semblent pas importantes. Dans cette histoire revisitée, peu m'importe que certains acteurs soient noirs ou blancs car même au Moyen Age elle ne s'inscrivait pas dans la réalité. Donc cette série est une réussite qui parvient à mêler tous les genres sans jamais être trop violente. (humour, amour, aventure, destin...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Street smart with heart
  • : Parce qu'être sériephile n'est pas une maladie, il faut en parler. >Critiques séries mais aussi cinéma. Musique, actualité... Stay tuned on Street smart with heart ! Je vous attends pour me contredire...ou pas !
  • Contact

Recherche

A la une sur Twitter

La critique est dans la boîte

http://cineclap.free.fr/match-point/match-point-a01.jpg  http://www.surfutile.org/images/the.truman.show.jpg
  http://www.magazine-audio.com/images/cinema/milliondollarbaby.jpg   http://www.cinemapassion.com/lesaffiches/La_jeune_fille_a_la_perle-20110106125047.jpg
  http://adcn.org/v2/wp-content/uploads/2009/11/pulp_fiction.jpg   http://www.festival-augenblick.fr/IMG/jpg/dasfremdeInmir_poster01.jpg
   

Côté séries...

 

http://www.telemoche.fr/wp-content/uploads/2009/11/monk.jpg http://images.doctissimo.fr/cinema-television/photo/hd/1587878158/vampire-diaries/default-14124694cd3.jpg
http://s.excessif.com/mmdia/i/97/4/merlin-saison-2-4809974adbrk.jpg?v=1 http://www.journaldugamer.com/files/2009/09/true-blood-affiche-min1.jpg
http://www.ncisfr.net/DVD/ncis_saison2_f.jpg

http://www.beaute-et-maquillage.com/wp-content/uploads/2010/05/90210.jpg


Street smart with heart- Tous droits réservés.

Les textes appartiennent à leur auteur et ne peuvent être reproduits sans son accord préalable.

Les photos et les images appartiennent à leurs auteurs et sont utilisées à titre illustratif et/ou informatif.